Dormez dans votre van en toute sérénité

16 Juin 2022 | Conseils

C’est votre baptême de van, vous êtes excité et votre première journée de route se déroule à merveille. Arrive l’heure de dormir et de reprendre des forces. Mais il fait nuit et vous ne savez pas où vous êtes.  Avez-vous le droit de vous stationner ? Est-ce un endroit propre et sécurisé ?  Vous n’en savez rien et ça vous angoisse, la nuit risque d’être longue…

Vous vous dites que si vous aviez plutôt lu les conseils de notre équipe d’aventuriers avant de partir, vous n’en seriez pas là. Allez, ce n’est pas grave, session de rattrapage.   

Les principales précautions à prendre avant de dormir en van aménagé 

Choisissez un van aménagé tout confort 

Dormir plus de quelques jours sur un matelas de mauvaise qualité peut vite devenir insupportable et vous plomber les vacances. Nous vous recommandons donc de sélectionner un van douillet, dans lequel vous vous sentez bien.

Faites également attention à ce que les fenêtres de votre mini camping-car puissent être occultées. Cela vous protégera de la lumière et des regards indiscrets.

Chez Roots-Evasion, nous faisons de votre bien-être une priorité. Nos véhicules sont tous équipés de matelas confortables et de rideaux occultants, pour que vous puissiez dormir comme un bébé. 

Pensez aux indispensables du campeur

Vous connaissez aussi cette désagréable sensation de toujours oublier quelque chose quand vous partez en vacances ?

Avant votre départ, dressez la liste des objets indispensables pour bien dormir. Un pyjama, une bonne couette, des lampes de poche ou frontales pour vous éclairer la nuit, etc.

Sécurisez votre van aménagé

Il est important de préparer un minimum votre voyage et ses différentes étapes. S’il peut vous arriver de ne pas savoir où dormir un soir, ne vous y prenez pas au dernier moment pour choisir votre spot. 

Nous vous conseillons de vous lancer dans vos recherches bien avant que la nuit tombe. En plein jour, il vous sera plus évident de trouver le bon endroit et de vous préserver des mauvaises surprises.  Dans tous les cas, veillez à trouver un terrain plat pour bien caler votre fourgon aménagé.

Restez discret, rangez vos affaires personnelles à l’intérieur et fermez vos portes et fenêtres avant de vous coucher. Car surtout, sentez-vous en sécurité ! Mieux vaut dormir dans une zone passante où vous êtes bien plutôt que dans un endroit isolé qui ne vous rassure pas. 

Les spots où vous pourrez dormir avec votre fourgon aménagé

Dormez dans votre van en France ou à l’étranger

Comme nous vous l’expliquions dans notre article « Bien préparer votre voyage en van », il n’y a aucune contre-indication à dormir en France dans son van aménagé. Et si le stationnement est généralement autorisé pour une durée de 7 jours au maximum, même si nous vous conseillons de ne pas rester plus de 24 heures au même endroit.

Faites attention, si vous partez à l’étranger, la loi risque d’être différente. Au Portugal par exemple, depuis l’année dernière, il est seulement possible de dormir dans un camping ou sur une aire d’accueil. Aux Etats-Unis ou au Canada, vous risquez fort d’être délogé et de payer une belle amende si vous dormez dans les parcs nationaux.

Avant de voyager, nous vous préconisons de télécharger Park4night, l’application phare des aventuriers de la route. Elle liste et documente les zones où il est possible de séjourner, élémentaire !

Posez votre van en pleine nature

Comme tout vanlifer, c’est sûrement votre rêve de pouvoir dormir face à la mer ou dans les bois. Attention, vous ne pourrez pas vous poser sur les rivages ni dans une forêt classée.

Si toutefois vous trouvez un endroit sympa à proximité d’une plage, vous pourrez parfois trouver des douches accessibles.

Soyez prudent certains spots plus connus sont souvent remplis de vans. Pour plus d’intimité, préférez des lieux plus insolites. 

Louez un emplacement de camping privé ou municipal

Bon, au premier abord le camping ne semble pas être la solution la plus roots. Cependant, c’est celle qui vous apportera le plus de sécurité et de services.

Si certains campings accueillent du monde sans réservation, nous vous conseillons de vous renseigner sur les disponibilités et les dates d’ouverture avant de vous rendre sur place.  

Pour les petits budgets, pensez aux campings municipaux, ils sont souvent très abordables !

Campez chez l’habitant

Vous ne le savez peut-être pas mais certains habitants proposent un bout de leur terrain pour que vous y passiez la nuit. Vous pourrez découvrir des annonces sur tout le territoire grâce à de super applications comme Homecamper.

Passez du temps à la ferme

C’est la plus bucolique des alternatives ! Elle permet de s’immerger dans la vie paysanne, pour le plus grand plaisir des amoureux de nature.

Certaines fermes peuvent vous proposer de poser votre van aménagé en échange de services, c’est ce qu’on appelle le woofing.

Stationnez votre van en ville

Comme dans les zones naturelles, la première chose à faire quand on arrive en ville est de s’assurer qu’aucun arrêté municipal n’empêche le stationnement de nuit.

Si vous ne pouvez pas non plus dormir à moins de 500 mètres d’un site historique classé, vous devriez trouver votre bonheur sur la plupart des parkings d’église, relativement calmes et parfois équipés d’arrivées d’eau.

Titre 3 : Reposez-vous sur une aire de repos ou d’autoroute

Les aires d’autoroute ou aires de repos permettent évidemment à chacun de pouvoir se reposer, mais n’autorisent en aucun cas le camping en tant que tel. Vous pourrez évidemment dormir dans votre véhicule sans toutefois déployer l’auvent et sortir le mobilier extérieur.

Nous espérerons que toutes ces informations vous permettront de voyager sereinement. Vous avez d’autres questions ? L’équipe de Roots Evasion Angers se tient à votre disposition pour y répondre et vous proposer les vans et accessoires les plus adaptés à vos besoins. Contactez-nous au 0 805 38 38 57.